Jardin

Que vous souhaitez créer ou aménager votre jardin, retrouvez dans ce dossier, les impondérables afin de réaliser le jardins de vos rêves.

Photo représentant l'article Jardin

Comment concevoir mon jardin ?

Avant de donner les premiers coups de pelle, il est primordial d'établir un plan de votre futur jardin. Il vous permet d'ordonner vos idées et de vous projeter au plus près du rendu souhaité. Pour cela, pas besoin de logiciel 3D pour le moment, un papier et un crayon suffisent.

Dans un premier temps, dessiner sur une feuille tous les éléments actuels et futurs de votre jardin. Ensuite, il est important de mettre ce plan à l'échelle et établir ce que l'on appelle le plan de base. Pour cela, vous pouvez bien évidemment être accompagné par un paysagiste.

Viennent ensuite le plan d'implantation et le plan de création, où l'on retrouve tous les éléments positionnés (arbres, terrasse, abris de jardin).

Ils vous permettent de positionner et de répertorier tous les éléments qui constituent le jardin de vos rêves.

Quels aménagements choisir ?

Il existe bon nombre de choix à réaliser avant de définir l'esprit que vous souhaitez influer sur votre futur jardin :

  • L'espace réservé à la pelouse : idéal pour les jeux avec les enfants.
  • Réaliser un espace à thème : jardin potager, jardin écologique…
  • Jardin sec : jardin zen avec des petits cailloux et quelques grosses pierres naturelles.
  • Massifs de fleurs : parterres de plantes souvent agrémentés d'accessoires de décoration et d'allées.
  • Arbres et arbustes : pour le plaisir des yeux et de votre confort l'été (chêne, érable, pin, bouleau, peuplier, palmier).

Quelles sont les fleurs et plantes historiques en Bretagne ?

Lors du choix des plantes, il est très important de prendre en compte le climat. Il existe bel et bien des fleurs et plantes, qui s'acclimatent parfaitement aux conditions météorologiques bretonnes ! Voici quelques une d'entre elles :

  • L’hortensia : Originaire de l’Asie et de l’Amérique du Nord, l’hortensia est une plante incontournable de la Bretagne. De juin à septembre, elle fleurit abondamment et la couleur de ses fleurs change selon le pH du sol ; elles peuvent être de couleur bleue, violette, rose ou rouge. L’hortensia s’épanouit en pH neutre et acide. Ses feuilles peuvent atteindre jusqu’à 30 cm de long.
  • Le camélia : Le camélia est issu de la famille des Théacées. Cet arbuste à fleurs, de faible croissance, s’épanouit dans un climat océanique et semi-océanique. Il apprécie un sol au pH peu acide. N'hésitez pas à faire appel à un paysagiste ou à votre pépiniériste local, et laisser libre cours à votre imagination. Sa floraison apparaît entre mars et septembre et son parfum diffère selon les variétés. Le magnolia possède des feuilles vert foncé, caduques ou persistantes. Ainsi, il a besoin d’un sol au pH neutre ou acide.
  • Le magnolia apprécie les climats modérés et tolère le climat océanique. En revanche, cet arbre à fleurs résiste mal au calcaire qui, au contact, peut provoquer une chlorose des feuilles. La floraison du camélia apparaît entre l’automne et le printemps selon les variétés, avec des pétales qui se différencient en taille ; elles peuvent avoir plusieurs couleurs : blanche, jaune, rose ou rouge. Cette fleur possède un feuillage vert tendre ou foncé.

Quels professionnels pour vous aider ?

Le jardinier

Le jardinier peut intervenir dans la création d’un petit jardin à l’entrée ou à l’arrière-cour. Son rôle principal est de planter, mais il peut aussi s’occuper des petites maçonneries.

L’intérêt de faire appel à un jardinier artisan, c’est qu’il peut vous conseiller personnellement sur les plantes à choisir (les plantes à cultiver en massif par exemple, ou les arbres à croissance rapide pour le jardin, etc.). Il peut aussi être le même interlocuteur pour l’entretien de votre jardin, une fois que celui-ci est aménagé.

Toutefois, lorsqu'il s’agit d’une superficie importante, il est préférable de se laisser accompagner par un architecte paysagiste.

Le paysagiste

Le paysagiste élabore les plans qui répondent à une demande d’aménagement complet ou partiel, selon les souhaits du client et après étude du site à aménager.

Ses propositions s’appuient sur une solide connaissance des matériaux et des techniques en perpétuelle évolution. Il assure un rôle de conseil auprès des clients sur le tracé d’ensemble du jardin, dans le choix et l’emplacement des circulations, des constructions décoratives, de l’éclairage et aussi bien entendu dans le choix de la palette végétale.

Véritable maître d'œuvre, le paysagiste peut aussi proposer une prestation d’accompagnement dans l’organisation et le suivi des travaux. Il connaît la réglementation en matière d’urbanisme et peut, dans certains cas, prendre en charge les dossiers administratifs.

Combien coûte l’accompagnement par un professionnel ?

Tarif moyen pour la création d’un jardin sur plans : Le tarif d’un paysagiste pour la création d’un jardin de 1000 m2 et moins se situe entre 500 et 1500 € TTC. Ce tarif comprend l'étude et les plans, mais pas les travaux en soi.

Tarif moyen pour la création pelouse : Pour la création de pelouse, le tarif s’applique au mètre carré. À savoir que les prix moyens adoptés par un paysagiste varient selon la taille de la pelouse, le type de gazon et la nature du terrain. Ainsi, le tarif pour la création d’une pelouse naturelle se situe entre 3 et 7 € TTC/m2. L’implantation d'un arrosage automatique vous coûtera 9 à 11 €/m2 de plus.

Peut-on obtenir de l'aide ?

Il est possible d’obtenir une aide financière pour la réalisation de ses petits travaux de jardinage. En effet, des entreprises sont éligibles au SAP (services à la personnes), ainsi les petits travaux qu’elles effectuent ouvrent droit au crédit d’impôt.

Ces travaux concernent essentiellement l’entretien courant du jardin et du potager, la cueillette des fruits, la taille des haies et le débroussaillage. Ne sont pas pris en compte les grands travaux que sont la conception et la réalisation de parcs paysagers, l’élagage ou encore les travaux de terrassement.

Le plafond annuel des dépenses de petit jardinage ouvrant droit au crédit d'impôt ne peut excéder 5 000 euros.

Quelles sont les nouvelles tendances ?

Depuis le premier confinement, de Brest à Rennes, les bretons comme tous les français,  se sont réapproprié leur habitat et le jardin ne fait pas exception. Nouvel abri de jardin, store, mobilier, beaucoup de bretons souhaitent dorénavant investir du temps et de l’argent dans leur habitat.

Le grand gagnant de cette nouvelle vague est sans conteste le potager. Des semences paysannes, aux engrais verts en passant par du substrat issu de compostage, le consommateur  sait que l’agriculture intensive transposée au potager n’est plus la voie à suivre. En 2022, jardiner c’est être prêt à accepter des pertes pour faire pousser moins, mais mieux. Une culture plus authentique et plus saine. Ils existent également la solution des jardins partagés. L’association “Vert le jardin”, réalise des jardins et composts partagés sur toute la Bretagne 22, 29, 35, 56 . Une carte des jardins partagés est disponible sur leur site.

Notre conseil pour votre entretien de jardin

Pour obtenir un beau gazon, il faut constamment le stimuler et ce de manière hebdomadaire. La tonte de la pelouse est un très bon moyen de stimulation.